23 octobre 2010

ATHENES

00___ATHENESCe matin là, le jour n'était pas encore levé quand notre car prit la direction d'ATHÈNES. Nous étions tous impatients de contempler les merveilles de ce berceau de la civilisation. Mais il était dit que ce jour là, la somptueuse ATHÈNES n'était pas disposée à nous recevoir : embouteillages monstres, pollution impressionnante, grues et forêt d'échafaudages sur la colline de l'ACROPOLE, et pour couronner le tout, tous les musées fermés. Il faudra revenir quand les dieux de l'OLYMPE se seront calmés.

LE STADE PANATHENAIQUE

La beauté de ce stade tout en marbre est saisissante. Je l'avais vu à la télévision en 2004 pour les JO, mais le petit écran ne restitue pas la pureté de l'ensemble

.11___Stade_Panath_na_que_en_marbre_1896

A cette place existait déjà un stade en 330 av. JC. De nombreuses rénovations et transformations lui firent traverser les siècles jusqu'à la fin du 19ème. Désireux de populariser le sport, le Baron Pierre de COUBERTIN fonda le 23 juin 1894 à la SORBONNE à PARIS devant les représentants des pays des 5 continents ce qui devait devenir le Comité International Olympique. L'inauguration de la 1ère olympiade des temps modernes eut lieu le 23 mars 1896 (voir le lien ci-dessous). Pour cette occasion, le stade panathénaïque fut entièrement rénové et permit d'accueillir 70 000 personnes. L'équipe de France olympique d'alors ne comptait que 20 athlètes. Ils remportèrent 11 médailles (5 en or, 4 en argent, 2 en bronze) se situant à la 5e place des nations au tableau des médailles.

Parmi les rencontres importantes qui s'y sont déroulées ces dernières années, il faut citer le championnat du monde d'athlétisme en 1997 (cérémonie d'ouverture et arrivée du marathon), et les 28ème jeux Olympiques d'août 2004 (épreuves du tir à l'arc et arrivée des deux marathons).

Document à consulter : Les_Jeux_Olympiques_de_1896

L'ACROPOLE

Le PARTHENON - Le premier temple du PARTHENON, incendié en 480 av.JC par les envahisseurs PERSES suite à l'affaire des THERMOPYLES, est reconstruit par PERICLES vers 449 av.JC. Il est entouré d’une frise retraçant les PANATHÉNÉES, grande fête religieuse de la cité. Aujourd'hui des fragments sont malheureusement disséminés à travers le monde. Espérons que la frise reconstituée retrouve rapidement la place qu'elle n'aurait jamais du quitter.

70___Le_Parth_non

L' ERECHTHEION - Il est érigé vers 421 av.JC, à l'endroit de la dispute entre POSÉIDON et ATHÉNA au sujet de la suprématie d'ATHENES. Achevé vers 406, c’est la dernière grande construction sur l’ACROPOLE.

67___Les_Cariatides_de_l__rechth_ion_sur_l_Acropole

68___Les_Cariatides_de_l__rechth_ion_sur_l_Acropole

Le dictionnaire précise la définition d'une CARIATIDE. C'est une statue de femme soutenant un entablement sur sa tête, elle remplace une colonne. A l'origine les CARIATIDES, habitantes de CARYES, ville de LACONIE, réduites en esclavage par les PERSES étaient condamnées à porter de lourdes charges.

63___Les_Cariatides_de_l__rechth_ion_sur_l_Acropole

Odéon d'HERODE ATTICUS (vu de l’ACROPOLE)

Édifié aux environs de 160 ap.JC. ce théâtre est considéré comme petit pour l'époque, puisqu'il ne contient que 5 000 places assises. Il sert chaque année pour le festival d'ATHENES. Les inter-saisons sont consacrées aux restaurations. Elles sont longues et couteuses car à l'origine tout le théâtre était en marbre.

40___Od_on_d_H_rode_Atticus__vu_de_l_Acropole

L'AGORA (vu de l’ACROPOLE)

Ce haut lieu de la démocratie permettait à toute personne de venir écouter les orateurs ou prendre la parole sur toute sorte de sujets politiques, religieux ou autres. C'était également un centre administratif, commercial et religieux. Peu après sa construction, d'autres bâtiments vinrent compléter l'ensemble : le BOULEUTERION ou salle du Conseil, le temple d' HÉPHAÏSTOS appelé aussi THESEION, le temple des 12 dieux, entre autres.

L'AGORA est aussi le centre de la ville, d'où partent tous les grands axes. C'est également le point zéro, toutes les distances sont calculées de ce point.

45___Agora_d_Ath_nes

Le nouveau musée des antiquités (vu de l'ACROPOLE)

53___Nouveau_mus_e_des_antiquit_s

La relève de la garde

Devant le monument aux morts sur la place du Parlement, grecs et touristes se pressent pour voir la relève de la garde, curiosité de la ville d'ATHENES.

160___Le_parlement

170___La_rel_ve_de_la_Garde

172___La_rel_ve_de_la_Garde

    184___La_rel_ve_de_la_Garde

Inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1987


Commentaires sur ATHENES

Nouveau commentaire